"Na prestole" (fresque) - Exposition au monastère Novodevitchi, Moscou - Photo : Elena Jourdan Le cours du Ienissï, dans les monts Sayans - Photo : Elena Jourdan Irkoutsk - Photo : Elena Jourdan Paysage typique - Sibérie- Photo : Elena Jourdan Le lac Seliguer, région de Tver. Photo Philippe Comte, été 2004. Isba - village de Koultouk - lac Baïkal - Photo : Elena Jourdan La source de la Volga, région de Tver. Photo Philippe Comte, été 2004. Paysage de Khakassie - Photo : Elena Jourdan "Entrée dans Jérusalem" (fresque) - Exposition au monastère Novodevitchi, Moscou - Photo : Elena Jourdan Lors du concours de lutte traditionnelle "hourej", dans la République de Touva - Photo : Elena Jourdan Krasnoïarsk - Parc naturel "Stolby" - Photo : Elena Jourdan
Isba - Krasnoïarsk - Photo : Elena Jourdan La tombe de Chaliapine - Cimetière du monastère Novodevitchi, Moscou - Photo : Elena Jourdan Un lac dans les Sayans - Photo : Elena Jourdan La Moscova et la cathédrale du Christ Sauveur à Moscou, depuis le parc Gorki. Photo Philippe Comte, été 2004. Isba - Irkoutsk - Photo : Elena Jourdan Lac Baïkal - île d'Olkhon - Photo : Elena Jourdan Entre Moscou et l'Oural, vue du train. Photo Philippe Comte, été 2004. Lac Baïkal : lieu chamanique sur l'île d'Olkhon - Photo : Elena Jourdan Un village dans la région de Tver. Photo Philippe Comte, été 2004. Le monastère de Torjok, région de Tver. Photo Philippe Comte, été 2004. La place centrale de Torjok, région de Tver. Photo Philippe Comte, été 2004.

Accueil > Le russe dans le monde professionnel > Témoignages sur l’utilisation du russe dans le monde professionnel > Témoignages d’anciens étudiants de l’Université Paris Ouest - Nanterre - La (...)

Témoignages d’anciens étudiants de l’Université Paris Ouest - Nanterre - La Défense (Paris 10)

vendredi 4 mars 2011, par Elena Jourdan


Nous remercions nos collègues de l’Université Paris Ouest – Nanterre – La Défense de nous avoir fourni ces témoignages.


Milène D., Master spécialité droit russe (2007) puis ESCP (2009)
Juriste spécialisée en produits financiers pour l’Union des banques suisses à Varsovie :
« Je travaille de plus en plus souvent avec les banques russes qui sont en train de devenir des acteurs incontournables de la finance mondiale. La connaissance de la langue et de la mentalité russes acquise dans le cadre de mes études me permet de construire des relations privilégiées avec ces partenaires ».

Géraldine L., Master spécialité droit russe (2002)
Avocate d’affaires :
« Même si je n’utilise pas directement mes connaissances de droit russe aujourd’hui, cette spécialisation m’a permis de décrocher de nombreux entretiens et d’être toujours remarquée car ce cursus suscite la curiosité des professionnels ».

Alexia T., Master spécialité droit russe (2002), puis DESS droit de l’exportation
Avocat :
« Cette formation bilingue a toujours été un atout non seulement pour décrocher des stages (Un an chez CMS BFL Moscou en 2003-2004), mais également lors de mes entretiens d’embauche. Maîtriser la langue russe et connaître la Russie de par ses expériences personnelles sont un formidable atout dans ma vie profesionnelle. »

Théodore A., Master spécialité droit russe (2002)
Exploitant et affréteur international en langue russe et anglais (Giraud International et actuellement chez Transport DAHER) :
« J’ai utilisé mes connaissance de la langue et du droit russe afin de parler le même language que les commerciaux russes, afin de constituer des contrats specifiques au transport avec les sociétés russes et bielorusses de transport et mettre au point et signer des contrats fournisseurs ».

Armelle R., Master spécialité droit russe (2004)
Chargée de missions d’observation à l’Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe (OSCE), puis responsable des projets internationaux à l’ Association Handicap & Libertés :
« La plupart des études que j’ai réalisées ou missions sur le terrain que j’ai effectuées se seraient déroulées dans des conditions beaucoup plus difficiles si je n’avais pas eu connaissance des règles et du vocabulaire juridique russes. Cette formation a été un atout considérable pour chaque étape de mon parcours. »

Isabelle B., Master spécialité droit russe (2005)
Juriste d’entreprise chez Guy Degrenne :
« J’ai utilisé mes connaissances en russe à l’occasion de stages en cabinet d’avocat spécialisée dans la CEI, à l’occasion du développement de l’activité d’une PME en Russie (commerce de la fontaine à eau) et dernièrement pour le développement de la franchise en Russie.
La connaissance du russe a toujours été un plus dans mon parcours, c’est notamment ce qui m’a permis d’intégrer le cursus d’HEC et de trouver mon emploi actuel. »

Mathilde P., Master spécialité droit russe (2004)
Responsable adoption au ministère des Affaires étrangères :
« C’est en grande partie grâce à ma formation en droit russe que j’ai été sélectionnée pour le poste de volontaire international sus-mentionné ; dans ma pratique professionnelle, la connaissance du vocabulaire et des tournures juridiques m’est très utile, puisque je travaille sur des jugements d’adoption et des dossiers administratifs. »

Sophie R., Master spécialité droit russe (2004)
Juriste d’affaires chez BIC :
« BIC a une filiale en Russie et je m’occupe donc notamment de l’activité de cette filiale (contrats, droit des sociétés...). Même si nous avons recours à des avocats sur place, la connaissance de la langue et des grands schémas juridiques russes m’est très utile dans mon poste actuel. »

Emmanuelle J., Master spécialité droit russe (2005)
Travaille dans une PME française à Moscou :
« Le droit russe, surtout le vocabulaire juridique, m’est très précieux et je suis très contente d’avoir eu la possibilité de faire ce diplome, qui je dois dire, est connu de tous les russophiles et qui attire toujours un peu d’admiration. »

Cédric D., Master spécialité droit russe (2000)
Juriste d’entreprise (Sté CORTAL CONSORS), puis avocat :
« J’utilise le russe quasi quotidiennement dans le cabinet où j’exerce. »

Thomas O., Master de droit, spécialisation droit russe (1997), puis DESS à Paris 11
Développement du réseau de distribution en Europe de l’Est, chez Renault :
« Personnellement je passe environ 40 jours en Russie par an pour Renault. J’ai participé à la rédaction des contrats pièces de rechange et accessoires des concessionnaires. »


Pour consulter d’autres témoignages et en savoir plus sur la formation mentionnée ci-dessus, vous pouvez télécharger la plaquette du Département de russe de l’Université.

Plaquette de présentation - Dépertement de russe à l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense


La place centrale de Torjok, région de Tver. Photo Philippe Comte, été (...)


Éditeur du site : Association Française des Russisants
Directeur de publication : Armelle Groppo, Présidente de l'AFR
Webmestre : Sylvette Soulié